Le petit déjeuner ayurvédique

La grande question du petit-déjeuner

Faut-il manger un solide petit-déjeuner pour “tenir” toute la matinée ? Peut-on manger tout ce qu’on veut parce qu’on a la journée pour éliminer ? Devrait-on se forcer si l’on n’a pas faim le matin ? Sucré ou salé ? L’ayurvéda a une vision bien différente de ce qu’on entend au quotidien concernant le petit-déjeuner. En voici un aperçu…

Pour commencer, l’Ayurvéda nous invite à nous poser la question : est-ce que j’ai vraiment faim ? Ou bien est-ce l’habitude qui me pousse vers la table dès mon réveil ? Est-ce parce que j’adore les tartines, les viennoiseries, le fromage ou les Special K ? Le matin plus qu’à aucun autre moment, la nourriture nous rassure, comble un vide spirituel. Au réveil, une méditation ne nous nourirait-elle pas tout aussi bien ?

Pour l’Ayurvéda, il faut écouter notre corps. Se poser. Respirer. De quoi avons-vous vraiment besoin ? Le matin, votre corps est à la jonction des cycles Vata (3h à 7h) et Kapha (7h à 11h) : ce n’est vraiment pas le moment de manger beaucoup, et surtout pas des aliments denses, difficiles à digérer, comme le fromage ou le jambon. Mieux vaut un bol de fruits frais en été, ou encore un petit-déjeuner plus solide à base de céréales… maison. Faites le plein d’idées ci-dessous.

Premier principe : au lever, boire une tasse d’eau tiède (chaude en hiver, à peine tiède en été). Cela prépare le système digestif à entrer en action, la chaleur le relaxe, et l’eau accompagne et facilite le processus de détoxification naturelle qui s’opère chaque matin.

Second principe : attendre d’avoir faim pour manger. Si on n’a pas véritablement faim, juste une envie de manger ou une impression qu’il faut manger avant de sortir travailler, alors mieux vaut ne pas manger, mais simplement boire une infusion ou un smoothie.

Troisième principe : manger ce qu’il convient à sa constitution (prakriti) ou à son état actuel des doshas (vikriti). Si vous n’avez pas encore rencontré de praticien en ayurvéda, que vous n’avez pas fait de test pour déterminer votre constitution ou que vous n’êtes pas certain de vos résultats, laissez-vous guider :

Le petit-déjeuner pour Kapha

Quatrième principe : manger des aliments digestes, légers, qui stabilisent la glycémie. Eviter le sucre. Le sucre nous embrume davantage, et rend le café essentiel pour “émerger”. Si vous avez l’habitude d’un petit-dej très sucré, essayez de vous en passer et observez-vous : avez vous autant besoin de boire un stimulant comme le café ou le thé noir ?

Cinquième principe : ne jamais se forcer, et préparer des choses qui nous font plaisir. Pour résister à l’attrait des viennoiseries ou de la confiture, assurez-vous de préparer d’avance des options que vous aimez et qui vous font du bien.

Le plaisir est un aspect clé d’une bonne digestion et d’une bonne assimilation.

Changez vos habitudes alimentaires progressivement! Commencez par prendre une tasse d'eau chaude le matin à jeûn. Et souvenez-vous qu'un écart, lors d'un repas social, a peu d'impact sur votre santé : l'important, c'est ce qui se répète chaque jour.