Le goût doux

Le goût doux est formé des éléments terre et eau. On peut aussi l’appeler le goût neutre, et même sucré quand il est très concentré.

Son effet sur la digestion est légèrement inhibiteur, ses qualités sont la lourdeur, la fraîcheur et l’humidité… La consommation d’aliments neutres et sucrés aggrave bien sûr Kapha, qui a naturellement les mêmes propriétés que le goût doux. Le goût neutre permet de construire des tissus, c’est pourquoi il doit pour tout le monde constituer la plus grande partie, et de loin, des apports nutritionnels.

Quels sont les aliments au goût doux, que nous devrions consommer en priorité ?

Les aliments sucrés (sucre, miel, fruits…) sont évidemment composés de ce goût, mais ils sont à consommer pour tout le monde en petite quantité. Les aliments qui doivent constituer la plus grande partie du bol alimentaire sont les céréales et produits céréaliers (blé, riz, orge, maïs, millet, avoine), les noix (coco, amandes, cajou, cacahuètes, etc…), les graines et huiles (tournesol, olive, …) et même la plupart des produits animaux (viandes, poissons, produits laitiers…), qui ont également une dominance du goût neutre / doux.

Le goût doux est la base de l’alimentation pour tous, mais avec des adaptations

Certaines céréales sont plus douces que d’autres. Blé et riz ont le goût le plus sucré. Millet et sarrasin, à l’autre bout du spectre, sont très peu sucrés et plutôt astringents. Comme il sert à construire les muscles, les tissus adipeux, et à prendre de la masse en général, le goût neutre est spécialement recommandé pour les personnes de constitution Vata et il doit être limité pour les Kapha.

Ainsi, les personnes Vata et Pitta pourront consommer davantage de blé et de riz, tandis que pour les personnes Kapha le millet et le sarrasin seront de meilleurs choix. Tous les édulcorants naturels sont davantage recommandés aux personnes Vata et Pitta, seul le miel en petite quantité est acceptable pour Kapha, grâce à ses qualités réchauffantes.

Du côté des émotions

Le doux est le plus satisfaisant des six goûts; il stimule la croissance physique, et confère une impression de force et d’ancrage. Il favorise une sensation de bien-être et de complaisance, pour soi et les autres. Il calme la tension nerveuse du Vata, il réconforte et rafraîchit le Pitta, mais en grande quantité (ou sous des formes trop concentrées comme le sucre), il encourage l’inertie du Kapha.

En règle générale, l’Ayurvéda, comme toutes les médecines naturelles, met en garde contre le sucre raffiné et la consommation excessive de sucre, même naturel. Un petit dessert est possible le midi, à l’heure du Pitta, mais mieux vaut éviter les petit-déjeuners sucrés et surtout les friandises, chocolat et autres crèmes dessert le soir, à l’heure du Kapha…

 

 

 

 

Changez vos habitudes alimentaires progressivement! Commencez par prendre une tasse d'eau chaude le matin à jeûn. Et souvenez-vous qu'un écart, lors d'un repas social, a peu d'impact sur votre santé : l'important, c'est ce qui se répète chaque jour.