Epices réchauffantes et digestives

Voici les propriétés de quelques épices à utiliser abondamment dans votre cuisine, en particulier si vous avez un feu digestif (agni) faible, c’est-à-dire des ballonnements, des difficultés à éliminer, des maux de ventre et une faibe capacité à digérer le gras et les aliments lourds.

Cannelle : antiseptique, stimulante et antispasmodique, la cannelle réchauffe l’organisme. Elle est efficace en cas de troubles digestifs (ballonnements, lenteur…) et de maux de gorge. Elle rafraîchit l’haleine et renforce les gencives.

Cardamome : digestive, elle soulage l’acidité gastrique, neutralise la formation du mucus des produits laitiers et neutralise l’effet de la caféine dans le café.

Cumin et carvi : aident à combattre les flatulences, tonifient le système digestif. Ces deux épices sont assez neutres pour s’adapter aux besoins : elles équilibrent un feu digestif hypoactif ou hyperactif.

Curcuma : anti-inflammatoire puissant, équilibrant, antibactérien, il améliore le métabolisme. L’association avec le poivre noir le rend beaucoup plus assimilable et actif.

Fenouil et anis : renforcent le feu digestif, soulagent les douleurs gastriques et aident à l’assimilation des aliments gras. Rafraîchissant pour l’haleine. Aide à la lactation pour les femmes allaitant.

Gingembre : efficace contre les rhumes et les toux (surtout le rhizome frais en infusion), stimule la digestion des protéines et diminue la production d’acide urique (déchet associé à l’excès de protéines dans l’alimentation).

Girofle : antiseptique, analgésique local (surtout contre le mal de dents), expectorant. Facilite la digestion et l’assimilation des nutriments.

Même s'il fait froid, une promenade quotidienne en plein air est vivifiante, et permet de faire circuler l'énergie et de booster le métabolisme. Chacun à son rythme ! Une marche de 30 minutes par jour, en respirant profondément, permet d'éviter la stagnation physique et mentale.