Epices réchauffantes et digestives

Voici les propriétés de quelques épices à utiliser abondamment dans votre cuisine, en particulier si vous avez un feu digestif (agni) faible, c’est-à-dire des ballonnements, des difficultés à éliminer, des maux de ventre et une faibe capacité à digérer le gras et les aliments lourds.

Cannelle : antiseptique, stimulante et antispasmodique, la cannelle réchauffe l’organisme. Elle est efficace en cas de troubles digestifs (ballonnements, lenteur…) et de maux de gorge. Elle rafraîchit l’haleine et renforce les gencives.

Cardamome : digestive, elle soulage l’acidité gastrique, neutralise la formation du mucus des produits laitiers et neutralise l’effet de la caféine dans le café.

Cumin et carvi : aident à combattre les flatulences, tonifient le système digestif. Ces deux épices sont assez neutres pour s’adapter aux besoins : elles équilibrent un feu digestif hypoactif ou hyperactif.

Curcuma : anti-inflammatoire puissant, équilibrant, antibactérien, il améliore le métabolisme. L’association avec le poivre noir le rend beaucoup plus assimilable et actif.

Fenouil et anis : renforcent le feu digestif, soulagent les douleurs gastriques et aident à l’assimilation des aliments gras. Rafraîchissant pour l’haleine. Aide à la lactation pour les femmes allaitant.

Gingembre : efficace contre les rhumes et les toux (surtout le rhizome frais en infusion), stimule la digestion des protéines et diminue la production d’acide urique (déchet associé à l’excès de protéines dans l’alimentation).

Girofle : antiseptique, analgésique local (surtout contre le mal de dents), expectorant. Facilite la digestion et l’assimilation des nutriments.

Changez vos habitudes alimentaires progressivement! Commencez par prendre une tasse d'eau chaude le matin à jeûn. Et souvenez-vous qu'un écart, lors d'un repas social, a peu d'impact sur votre santé : l'important, c'est ce qui se répète chaque jour.