Les trois doshas

Les doshas sont les trois formes d’intelligence présente dans le corps et le psychisme humain.

Issus des cinq éléments (éther, air, feu, eau, terre), on les retrouve aussi dans tout être vivant. Les trois doshas sont à l’oeuvre dans chacun de nous, pourtant nous avons un ou plusieurs doshas dominants dans notre constitution (voir les pages Vata, Pitta et Kapha).

Vata (éther + air) est responsable de tous les mouvements dans l’organisme physique et mental. C’est le plus important des doshas car il coordonne les autres doshas, et leur permet de se déplacer dans le corps.

Vata contrôle (entre autres) : l’influx nerveux, le mouvement de la respiration, le rythme cardiaque, le mouvement de la pensée, l’enthousiasme, le transport des aliments dans le tube digestif, les différents mouvements (broyage, absorption, excrétion) du processus de digestion.

Pitta (feu + eau) est responsable de toutes les transformations dans l’organisme physique et mental. Sa présence la plus évidente est sous la forme de la bile (=acide), mais il contrôle aussi le sang, la chaleur et la couleur de la peau, la capacité des yeux à voir, celle de l’intellect à transformer et digérer les impressions reçues…

Pitta contrôle (entre autres) : la digestion chimique et la transformation des aliments pour leur assimilation, la digestion au niveau de chaque cellule, la digestion émotionnelle, la volonté, les capacités intellectuelles.

Kapha (eau + terre) est responsable de la structure, de la forme, de la résistance, dans l’organisme physique et mental. Dans le corps physique, il se manifeste sous la forme des os, des muscles, du tissu adipeux, du tissu reproducteur, en somme de la grande majorité des tissus structurels du corps.

Kapha contrôle : la croissance, la résilience physique et mentale, la forme du corps, la force physique, l’endurance, la lubrification du bol digestif, des tissus en général et des articulations en particulier.

Changez vos habitudes alimentaires progressivement! Commencez par prendre une tasse d'eau chaude le matin à jeûn. Et souvenez-vous qu'un écart, lors d'un repas social, a peu d'impact sur votre santé : l'important, c'est ce qui se répète chaque jour.